CONTACT ET CV :

OLIVIER FURTER

 

olivierfurter@bluewin.ch

 

Mobil : 0041 79 196 22 75

Instagram :

  • Instagram Social Icon

Nachricht erfolgreich versendet!

Biographie artistique :

1962 :            Né à Locarno en Suisse.

1980-1984 : Cours de dessin et de peinture à la Kunstgewerbeschule et  F+F de Zürich.

1985-1986 : Vit et travaille à Londres comme artiste peintre.

1989-2013 : Travaille à Paris comme musicien et ingénieur de son.

2015 :            Reprend son activité de peintre figuratif.

2016-2018 : Suit des cours d'après modèle à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

2018 :            Adhésion à l'Association des Ateliers d'Artistes de Belleville.

2018-2021 : Suit des cours de dessin aux ateliers beaux arts de la ville de Paris et au Louvre

D’autres Sens en peinture

Olivier Furter s’entoure d’images. Nous les découvrons collées au mur, ou bien posées sur une table, appuyées contre une étagère en un assemblage aléatoire et provisoire. Des images de hasard, tirages de photographies personnelles, rencontres de papier. Quelque chose — de préférence presque-rien aurait arrêté son regard — qui pourrait initier sa peinture. Ou bien c’est un accident de surface, qui ferait la rencontre. Si d’aventure il agrandit l’image, d’autres hasards naissent, comme des laitues. Voir ces traces vagues et colorées recueillies, des trésors, alors que le chat rose jadis SPA trône aujourd’hui sur sa chaise devant la porte de l’atelier.

Tout ne sera pas dit. Pire, ce qui sera montré pourrait bien être une absence. Si communément les yeux font le visage, chez Olivier Furter dans la représentation en peinture d’un visage agrandi (1) les narines occupent le centre du tableau. Hors-champ, les yeux ne figurent pas sur le tableau (c’est le cas de le dire). Reste une absence, invitant le regardeur à trouver d’autres Sens en peinture.

De même, dans nombre de ses paysages peints, « le nuage c’est la star », dixit le peintre. « Ça bouge tellement vite un nuage ! » Et le centre d’intérêt dans le tableau déplacé vers ces new stars, c’est leur étrange éclat qui nous retient.

Ou encore cette bête visiblement empaillée que le peintre nous montre en son écrin de neige et de nuit. Mais n’est-ce pas à une autre bête à laquelle nous songeons, en son absence ? Ainsi, la peinture d’Olivier Furter opérerait d’étranges transformations de nature et autres glissements des Sens.

Texte : Anne Catoire 2021